Location de bateau aux Antilles : une bonne idée toute l’année

Eldorado accueillant où l’été peut sembler éternel, les Antilles tirent profit de leur situation géographique, d’une météo avantageuse, d’une mixité élargie et du statut d’archipel. Associez tous ces avantages et vous comprendrez pourquoi la location de bateau est une activité idéale en pleine mer des Caraïbes et avec toutes ces possibilités de navigation au départ des ports créoles. En voici quelques-unes pour que vous puissiez vous faire une meilleure idée du potentiel maritime qui s’offre à vous.

La Guadeloupe

On a vite fait de perdre la tête en Guadeloupe devant cette accumulation de beautés. Pointe-à-Pitre a ses marchés animés ; Marie-Galante ses recoins dignes des cartes postales qui figurent dans les plus beaux recueils ; l’île des Saintes sa baie, ses randonnées physiques et ses panoramas somptueux ; la Désirade son caractère sauvage préservé coûte que coûte. Des invitations en voyage, vous en recevez à la pelle à chaque voyage en Guadeloupe. Louer un bateau offre aux navigateurs autonomie du choix de la prochaine destination et aussi (et surtout) de nouvelles opportunités. Comme par exemple explorer Montserrat, descendre vers la Dominique et la Martinique ou tout simplement faire un tour complet de Grande-Terre et de Basse-Terre en profitant au maximum des plages, de la culture locale et des chances de trouver le mouillage parfait.

La Martinique

S’il fallait un mot (exercice périlleux, vous en conviendrez) pour résumer la Martinique, on pourrait choisir « diversité. » La faune, la flore, les inspirations continentales et créoles : tout est harmonisé avec subtilité, explosivité par moments - quand on fait face à la Montagne Pelée - et convivialité. Les locaux aiment concilier le dimanche punch et baignade sur les hauts fonds de la baie du François. Cet endroit appelé « baignoires de Joséphine » peut constituer l’une des étapes marquantes de votre location catamaran Martinique, qu’elle parte du Marin ou d’un autre port de plaisance. Les sublimes anses de Martinique (Mitan, Dufour, Couleuvre, Anse Noire) viendront vous couper le souffle. Une fois de retour à bord, il sera alors l’heure d’apprécier le coucher de soleil, l’apéritif de rigueur et si vous en avez la possibilité, la nuit dans un endroit superbe.

La Dominique

Depuis la Dominique, on apprécie un choix assez démentiel pour ce qui est des itinéraires de navigation. Déjà, on aura pu apprécier une balade dans le parc national de Morne Trois Pitons et cette vision fabuleuse des chutes de Trafalgar. Allez à l’Ouest pour découvrir Roseau, où les jardins botaniques et les maisons aux couleurs chaleureuses donnent envie de faire une étape prolongée sur place. S’il est pour vous l’heure de prendre le bateau et que le tour de l’île vous a déjà fait passer par Emerald Pool, Fort Shirley et Scott’s Head Cannon, alors il sera temps de faire un nouveau choix. Il ne peut être que bon, entre la Guadeloupe au Nord, la Martinique, Sainte-Lucie et les Grenadines au Sud. Toutes ces îles méritent elles aussi une exploration grandeur nature. De quoi provoquer un mal de tête passager au contraire des découvertes qui donnent sérieusement envie de revoir son plan pour l’avenir.

Saint-Martin

Les sportifs sont dingues de Saint-Martin. Facile de comprendre pourquoi quand on peut faire du parachute ascensionnel aux abords de la Baie Orientale, de la tyrolienne à Loterie Farm ou au Pic Paradis, explorer les fonds marins sur l’Île Tintamarre et l’îlet Pinel et du jet-ski à Orient Beach. Quand elles sont unies dans la tête d’un plaisancier, les deux parties de Saint-Martin (française au nord, néerlandaise au sud) forment une zone idéale pour multiplier les belles découvertes nautiques. Baies, anses, cayes et pointes se comptent par dizaines. Sport et plaisance, même combat : il y en aura pour tout le monde. Ainsi, Baie Rouge est difficile à déloger dans le top des plages. La réserve nationale naturelle laisse son (grand) souvenir, Fort Louis également.

Saint-Barthélemy

Les yachts sont les rois de Gustavia, dont le port est l’une des principales attractions de la capitale de Saint-Barthélemy, ou «Saint-Barth» pour les habitués. Si votre bourse vous le permet, vous pouvez fièrement amarrer ce type de bateau au port ou en partir sous le regard de vacanciers un peu envieux. Les choses sont bien faites puisque vous pouvez accéder aux spots nautiques incontournables de Saint-Barthélemy sans posséder ou louer un yacht. Un catamaran, un voilier voire un bon semi-rigide feront l’affaire pour aller sur ou aux abords des îles du Vent, l’île Fourchue, Shell Beach, l’Anse de Grand-Cul-de-Sac et la réserve naturelle qui fait elle aussi la fierté de l’île. Si vous avez le temps pour une croisière de plusieurs jours/semaines, alors Anguilla est immanquable. Vous aurez l’impression que le paysage est sublimé par des effets spéciaux tant le spectacle laisse sans voix.