Tourisme durable en Guadeloupe

La biodiversité guadeloupéenne :

La Guadeloupe n’est pas seulement une destination balnéaire, où il fait bon boire un Mojito au bord de la piscine d’une villa de vacance, elle est aussi fortement engagée dans l’écotourisme.

L’île regorge d’une incroyable biodiversité notamment au sein de son parc National, le 7ème plus important de France. Depuis 2007, le parc est signataire de la Charte Européenne de Tourisme Durable dans les espaces protégés.

Ajoutez la présence du Parc des Mamelles, 4 hectares consacrés à la préservation de la faune et de la flore sauvage, et de la fameuse réserve sous-marine de Guadeloupe, e vous avez de quoi combler les plus voraces de nature.

Tourisme responsable, oui mais comment ?

L’archipel de la Guadeloupe propose un grand nombre d’activités écotouristiques bien connue des agences de tourisme responsable.

La baie des Saintes, les marchés de l’île aux couleurs chatoyantes, Bouillante, la destination verte par excellence depuis de longues années offre des spas naturels pour un émerveillement et une relaxation garantie !

Si vous êtes en quête de toujours plus d’originalité..

Rendez-vous

  • dans un parc aquacole afin de pêcher les ouassous avec des nasses à la façon des peuples de la forêt,
  • découvrez les Ilets Pigeon, la réserve sous-marine Cousteau, l’un des lieux de plongée les plus recherchés des Petites Antilles.

Mais « l’île aux belles eaux », est aussi un concentré artistique et artisanal hors du commun.

Vibrez aux sons des Gwoka où goutez à l’un des meilleurs rhums du monde à la distillerie Bologne.

Enfin, passez par Marie-Galante, « l’île aux cent moulins », où la Manioquerie montre toutes les étapes de la fabrication artisanale de la farine de manioc.

Les acteurs du développement durable :

La Guadeloupe, c’est également des hommes et des femmes qui œuvrent pour la préservation de leur territoire. Bwa-lansan , association guadeloupéenne de découverte et valorisation des patrimoines naturels et culturels régionaux, en est le parfait exemple.

De son coté, Gérard Babin l’un des pionniers de la culture durable de la banane sera ravi de vous faire découvrir sa plantation « Grand Café ».

Enfin, l’acteur principal de cette île est l’Association Guadeloupéenne d’écotourisme, cette association fait de l’écotourisme une solution alternative aux tours de masse qui envahissent la Guadeloupe et défend l’utilisation du qualificatif « écotourisme » de plus en plus galvaudé.

Pour vos vacances en Guadeloupe, que vous louiez un gite à Ste rose ou que vous profitiez d’un studio à Gosier, le tourisme responsable est à votre portée, pratiquez-le !

Un article de Passion Terre http://passionterre.com/ une agence à Montréal très impliquée dans le tourisme durable.