Le sentier de Murat : une agréable randonnée à Marie-Galante

Quoi de mieux pour découvrir « l’île aux cent moulins », que de partir en balade sur ses sentiers ?

Sur l’île de Marie-Galante, 9 sentiers pédestres sont accessibles et balisés. Le sentier de Murat est l’un d’entre eux et le départ se fait devant l’habitation Murat, à Grand-Bourg. Cette randonnée est assez facile mais comptez tout de même 3h de marche environ pour faire la boucle de 8km. Prévoyez de bonnes chaussures de marche, bien fermées, ainsi que de l’eau et des protections solaires. Les lieux intéressants de cette randonnée : l’habitation Murat, la Coulée Ouliée, la Mare au Punch et l’ancienne sucrerie Pirogue.

Photo : https://antilleslocation.com/chroniques/Guadeloupe/sentier-de-Murat-Marie-Galante/

Marie-Galante: Agréables randonnées et sites touristiques

Départ du sentier, à l’habitation Murat

Avant d’entamer la randonnée, une visite de l’habitation s’impose. Il s’agit en fait de l’écomusée de Marie-Galante, depuis 1979. Cet endroit était une des premières sucreries de l’île et surtout la plus grande plantation de la Guadeloupe en 1839. Elle comportait en effet un grand nombre d’esclaves, environ 207. Vous pouvez d’ailleurs visiter l’hôpital des esclaves, reconverti en centre de documentation et de lecture. Vous en apprendrez beaucoup sur cette période coloniale. L’ancienne habitation du maître contient le centre d’exposition, où 3 siècles d’histoire des plantations de canne à sucre vous sont présentés. Vous pouvez voir aussi les vestiges de l’usine sucrière ainsi que ceux des moulins à vent et à bêtes. N’oubliez pas de parcourir le jardin médicinal avant de partir ! Vous longerez ensuite l’habitation, en la laissant sur votre gauche. Un panneau indiquant le départ de la randonnée se trouve non loin de là. Lisez bien les consignes et repérez les marques peintes (Rectangles rouges) tout le long du parcours. Un joli chemin vous conduit au milieu de champs de canne à sucre. Vous poursuivez dans une zone de pâturage, où vous pouvez voir des chèvres, des bovins et des hérons. Enfin, vous traversez une bananeraie, avant de pénétrer dans la forêt de la Coulée Ouliée.

La Coulée Ouliée, un endroit sauvage et surprenant

En entrant dans cet endroit, repérez bien le balisage de rectangles rouges. La forêt vous englobe, et vous voilà dans un endroit mystérieux. C’est un véritable labyrinthe où les roches, les arbres avec leurs racines sorties de terre et les lianes, s’entrecroisent. On se croirait dans une véritable jungle ! Les différentes lianes, des plus fines aux plus épaisses, créent une atmosphère sauvage. Vous pourrez vous imaginer en Tarzan ou Indiana Jones, au choix… Attention toutefois où vous mettez les pieds : Les gros amas de roches calcaires et les racines au sol forment de nombreux obstacles. En observant bien cette nature sauvage, vous pouvez trouver des escargots Canclot, des jolies fleurs de liane ou encore des champignons de toutes les formes. Au bout d’environ 2 km à faire ce parcours du combattant, vous sortez de la forêt et retrouvez enfin la lumière. La suite de la randonnée est beaucoup plus facile. Vous passez près d’une petite mare bordée de bambous. Un cocotier est équipé de petits barreaux en bois, pour ceux à qui l’envie leur prend de grimper, pour cueillir une noix de coco. Vous continuez sur une zone boisée et arrivez à la grande Mare au Punch.

La Mare au Punch, une histoire insolite

Près de cette mare, vous pouvez faire une pause et vous imprégnez de l’endroit. En effet, un évènement particulier s’est produit ici, au mois de juin 1849. L’abolition de l’esclavage avait eu lieu 1 an auparavant. Les esclaves affranchis avaient donc le droit de voter et de se présenter aux élections. Mais une fraude durant les élections a été repérée par certains affranchis lettrés. En effet, sur les bulletins de vote ne figuraient que le nom de riches planteurs. La majorité des anciens esclaves étant illettrés, les colons en avaient donc profité pour les induire en erreur. Une fois la supercherie mise à jour, la population se mit en colère et en guise de représailles, se rendirent à l’usine Pirogue. Les habitants déversèrent toute la production de sucre et de rhum dans la mare, formant ainsi un gigantesque punch. D’où le nom de la Mare au Punch ! Une légende raconte qu’ils ont ensuite passés 3 jours de réjouissances, au bord de cette mare…

La mare est aménagée et vous pouvez apercevoir des poules d’eau, des tortues Molokoy et le lézard Anolis Ferreus qui se trouve en nombre dans les arbres alentours. Vous pouvez jeter un œil aux vestiges abandonnés de l’usine Pirogue, tout près de là. Retrouvez ensuite les marques rouges et partez en direction de Grand-Bourg. Au bout de quelques kilomètres, vous verrez une intersection où, s’il fait beau, vous aurez un joli point de vue sur Les Saintes et La Dominique. Le sentier se poursuit ensuite en pente douce, jusqu’à revenir à l’habitation Murat.

Alors, prêts pour partir en randonnée sur le sentier de Murat ?

Comment venir à Marie-Galante ?

Marie Galante est situé à une trentaine de kilomètres des côtes de la Guadeloupe et de l'île de la Dominique à découvrir pour des excursions inoubliables. Pour venir à Marie Galante, il vous faudra prendre le bateau (45 minutes) depuis la gare maritime de Bergevin ou l’avion depuis l’aéroport de Pointe-à-Pitre. Pensez à réserver à l’avance votre location de voiture ou votre location saisonnière pour vous assurer de la disponibilité et des meilleurs tarifs.