Saint-Martin: histoire, vie locale et culturelle, gastronomie...

Saint-Martin aux Antilles est une destination aux multiples facettes, avec ses 37 plages sauvages et paradisiaques d’un côté et luxe affiché de l’autre. Cette île des Antilles ne laisse personne indifférent et offre tout un panel de dépaysements et de loisirs pour le plus grand bonheur des touristes, qui n’ont qu’une hâte : y retourner.

Une Histoire tourmentée

Différentes populations se sont succédées dont les Arawaks puis les Caribs, les Taïnos jusqu’à l’arrivée de Christophe Colomb le 11 novembre 1493, le jour de la Saint-Martin. Durant plusieurs siècles, diverses populations vont s’y croiser, entre autres les Espagnols, les Français, les Anglais, les Hollandais ou encore les Portugais pour la possession de l’île et le développement du commerce, dont malheureusement celui des esclaves. A partir du 23 mars 1648, suite au Traité des Accords de Concordia, les Français récupèrent le nord de l’île et les Hollandais le sud. Le 27 mai 1848, on applique enfin l’abolition de l’esclavage sur la partie française, il faudra attendre 1863 pour la partie hollandaise. Plus récemment, c’est l’activité touristique et principalement le tourisme haut de gamme qui va prendre son essor sur l’île.

Des festivités non stop !

La vie locale est à l’image de ses habitants : hospitalière, chaleureuse, conviviale, festive ! Elle trouve ses marques dans de nombreuses fêtes, l’artisanat, la gastronomie, un patrimoine riche et une population accueillante.

Parmi les manifestations les plus prisées, on retrouve bien sûr le Carnaval mais aussi un concours de salsa en janvier, des manifestations pour promouvoir l’artisanat local ou les galeries artistiques comme le week-end Art Lovers, la Heineken Regatta regroupant le meilleur de la voile en mars, un tournoi de golf en mai, la célébration de l’abolition de l’esclavage le 27 mai, le tournoi de pêche en bateau Billfish Tournament en juin, le concours de Miss Caraïbe Hibiscus en décembre et bien d’autres célébrations, évènements sportifs et festivités de toutes sortes tout au long de l’année.

Un vaste choix d'hébergements

On trouve bien sûr les grands hôtels de luxe avec des services haut de gamme mais il est tout à fait possible de trouver des prestations bien plus avantageuses et parfois tout aussi luxueuses. La location chez l’habitant peut s’avérer une très bonne aubaine. En effet, non seulement les prix sont plus intéressants, mais on trouve tout type de logement, du plus modeste au plus chic, et on bénéficie en plus de l’accueil chaleureux des Saint-Martinois dont l’hospitalité est réputée.

Pour profiter idéalement de l’île et se déplacer en toute liberté, il est judicieux de penser à louer un véhicule. Il existe également des sites en ligne qui s’occupent des locations de logements avec des prestations de conciergerie à la carte.

Une cuisine qui réveille le goût

Inspirée de la gastronomie française et des différentes cuisines du monde, la cuisine à Saint-Martin est inégalée, cosmopolite et sa réputation n’est plus à faire. On retrouve de grandes tables entre tradition et innovation mais aussi de petits restaurants qui savent mettre en valeur les richesses locales. Les plats sont souvent faits à base de poissons, de crustacés, de fruits et légumes exotiques, le tout assaisonné d’épices. Les spécialités auxquelles il faut absolument goûter sont, pour la boisson, le Punch planteur et le rhum Guavaberry ou mirto, une boisson traditionnelle réalisée à partir d'un fruit (à boire avec modération pour les deux), les ribs, les accras de morue, le chiquetaille, le court-bouillon de poisson ou encore le gâteau de patate douce.

La nature, le plus grand luxe de Saint-Martin

L’île est un véritable paradis naturel où le tourisme vert est en constant développement. Sous un climat sub-tropical, on peut y admirer cactus, hibiscus, bougainvilliers, cocotiers, palétuviers rouges dans la mangrove et croiser avec un peu de chance des fous de Bassan, des sternes, des colibris ou encore des lézards, des tortues marines, des mangoustes, des iguanes et même des baleines à certains moment de l’année. Pour protéger ses trésors, Saint-Martin a créé une réserve naturelle nationale afin de protéger certaines espèces endémiques. En haut du Pic Paradis, à 424 mètres de hauteur, on profite d’une vue imprenable sur tout l’environnement, avis aux amateurs de randonnées.

Les activités entre terre et mer

Côté terre, on peut pratiquer les randonnées à pied, en VTT, à cheval ou même en quad, faire du sport en plein air comme le golf, du parapente, du parachutisme. Les villes aussi offrent un large panel de loisirs. Saint-Martin est particulièrement connue pour être le paradis du shopping, de la mode et du luxe et des nuits trépidantes dans les discothèques, les casinos, les restaurants, les bars à thèmes…

Il ne faut pas passer à côté de la visite des marchés locaux, des petits villages de pêcheurs, des plantations anciennes telles que Saint-Jean, du village de Colombier, de la parfumerie Tijon, du site archéologique Hope Estate et des musées très divers. Côté mer, on profite des plages, de la plongée sous-marine et de toutes les activités nautiques (voile, bateaux, jet-ski, scooter des mers, pêche…).

Une culture locale métissée

Plusieurs nationalités se côtoient à Saint-Martin, autant dire que les influences culturelles sont nombreuses que ce soit pour la langue, la musique, l’art ou la religion. On y entend parler principalement le français qui est la langue officielle, mais aussi l’anglais, le créole, l’haïtien, le néerlandais…

L’architecture des habitations varient de la traditionnelle case créole à la maison de maître mais aussi des influences plus modernes avec les constructions de l’architecte Ali Tur datant des années 30. A toutes les fêtes, la musique est incontournable et trouve sa source dans les sonorités tropicales comme la salsa, la biguine, le reggae, le gospel, le zouk, le Gwo Ka… tout ce qu’il faut pour danser et faire la fête.