Aéroport Grand-Case et l'aéroport de Juliana à Saint-Martin

Saint-Martin est une île des Antilles dont la particularité est d’être coupée en deux. Au Nord, c’est un territoire français et au Sud c’est la partie néerlandaise. Ce qui a donné lieu, malgré sa petite surface, à la construction de deux aéroports. Voici la présentation des Aéroports Princess Juliana au sud et de Grand-Case au nord.

Aéroport international Princess Juliana

L'aéroport Princess Juliana se situe dans la partie sud de Saint-Martin (Sint Maarten en néerlandais). Il est à seulement 15 km au nord-ouest de la capitale Philipsburg.

Cet aérodrome militaire créé en 1942 devient un aéroport civil à partir de 1943. Il prend une dimension internationale dans les années 70. Son nom est un hommage à une ancienne reine des Pays-Bas, Princess Juliana. Aujourd'hui, l’aéroport est géré par la PJIAE (Princess Juliana International Operating Company NV).

L’aéroport peut traiter plus de 2,5 millions de passagers par an. Les infrastructures comprennent 4 niveaux, s’étendent sur 30 000 m² et possèdent 13 portes d’embarquement. Elles proposent tous les services modernes d’un aéroport : climatisation, hall d'accueil confortable, restaurants et cafétérias, boutiques duty-free… Son architecture est moderne avec sa grande façade en verre et ses installations spacieuses

L’aéroport Juliana est célèbre pour sa piste d’atterrissage près de la plage Maho Beach. Les touristes voient passer des gros porteurs à seulement 3 mètres au-dessus de la plage.

Photo : https://antilleslocation.com/chroniques/Saint-Martin/aeroport-Grand-Case-aeroport-Juliana/

Saint Martin: l'aéroport Grand-Case et l'aéroport de Juliana

Aéroport régional de Grand-Case

Côté français, l’aéroport régional de Grand-Case a été ouvert en 1972. Il est situé au nord-est de l’île. Il porte le nom de la commune où il est construit : « Grand-Case ». Proche de la mer et entouré de collines, l'aéroport se trouve dans un cadre idyllique. Bien placé, il n’y a que 5 km entre l’aéroport et la principale agglomération Marigot. Son trafic passager est d’environ 200 000 voyageurs par an (arrivées et départs).

Depuis 2011, l’aéroport est géré pour 25 ans par la SESNA, filiale du groupe SNC-LAVALIN. Depuis, un projet de rénovation, de réorganisation et de développement est mis en place. La zone d’embarquement a été agrandie, les réseaux d’électricité et d’eau modernisés…

Les travaux ont aussi concerné la station d’avitaillement, le parking d’aviation et la tour de contrôle. Une deuxième phase de travaux en cours prévoit l’allongement de la piste qui actuellement fait 1200 mètres. Ces améliorations permettront d’accueillir de plus gros porteurs, donc plus de passagers.

Les liaisons

Généralement, l’aéroport Juliana accueille les gros porteurs dont Air France, Corsair ou American Air Lines. Il est en liaison directe avec tous les continents.

L’aéroport Grand-Case sert plutôt aux liaisons avec les autres îles des Antilles. Les avions qui viennent de Saint-Barthélemy, de la Guadeloupe ou de la Martinique y atterrissent. On y retrouve les compagnies locales comme Air Caraïbes ou Air Antilles. Cet aéroport accueille également les passagers venant de France Métropolitaine qui ont fait escale à Pointe-à-Pitre.

Les liaisons sont multiples : des arrivées et des départs sont prévus plusieurs fois par semaine. Il existe de nombreux vols pour l’Europe, notamment Paris Orly et Roissy-Charles-de-Gaulle. Côté néerlandais, les liaisons se font avec l’aéroport d’Amsterdam et les compagnies KLM et TUI. Les vols provenant des Etats-Unis partent de New-York, Miami, Philadelphie avec des grandes compagnies aériennes. Au Canada, les passagers passent par Air Canada ou Air Transat départ via Toronto, Montréal… Restent les nombreuses liaisons avec l’Amérique du Sud et les îles Caraïbes.

Les informations pratiques pour mieux voyager

De nombreux services sont disponibles dans les aéroports et peuvent faciliter la vie des passagers. Les sociétés de location de voitures en font partie. Il y a un grand choix d’enseignes internationales et locales dans les deux aéroports. Il est cependant recommandé de s’y prendre à l’avance pour être sûr d’avoir un véhicule. Il y a peu de moyen de transport à Saint-Martin, la voiture est donc indispensable. Les taxis sont chers et les transports en commun pas très pratiques. En passant par un site internet spécialisé, il est très simple de louer un véhicule. Comme pour la location d’habitations, mieux vaut le faire avant de partir.

Saint-Martin, c’est aussi l’occasion de faire de bonnes affaires. Il suffit de se rendre dans la zone duty free de l’aéroport. L’absence d’impôts ou de taxes permet de faire des achats très avantageux. Il ne faut surtout pas partir sans un souvenir typique des Antilles. Artisanat, vêtements créoles, bouteilles de rhum … ce sont des incontournables à ramener.

Et côté hébergements, ce n'est pas le choix qui manque. En passant par des sites spécialisés dans la location entre particuliers, vous trouverez des logements familiaux ou des villas haut standing pour passer des vacances inoubliables.

Les formalités administratives

Pour se rendre à Saint-Martin, les formalités sont assez simples. On présente un passeport ou un visa valide et un billet retour à l’aéroport Juliana. Une carte d’immigration remise dans l’avion est à compléter avant l’arrivée. Une simple carte d’identité en cours de validité est suffisante à Grand-Case. Dans un cas comme dans l’autre, aucun vaccin particulier n’est exigé.

Comme dans tous les aéroports, certaines règles de sécurité sont à respecter. Par exemple, en ce qui concerne les bagages à main, il existe certaines restrictions. Les liquides (bouteille d'eau, flacon de parfum, dentifrice…) ne sont autorisés que sous certaines conditions. Il existe des exceptions pour les médicaments ou les aliments pour bébés. Certains objets, comme des couteaux ou des cutters, sont bien sûr interdits. Il faut arriver en avance pour passer aux contrôles de sécurité et à l’enregistrement qui sont parfois assez longs surtout en période de vacances.