Tous les secrets du ti'punch martiniquais

Impossible de ne pas déguster un ti'punch aux Antilles ! Avant de partir en Martinique, voici ce qu'il faut savoir sur cette boisson traditionnelle... la préparation, les meilleurs rhums, les petites anecdotes...

Coutumes locales et petits noms amusants !

En Martinique, il n'y a pas d'heure pour le rhum et il se boit à tout moment de la journée avec des appellations locales très imagées et amusantes :

  • le premier rhum du matin s'appelle le « décollage »
  • vient ensuite le « didico » qui accompagne un en-cas, puis le « ti’lagout »
  • avant le déjeuner du midi on sirote le fameux « CRS » (citron-rhum-sucre), connu sous ti’punch
  • le « ti’sèk » (rhum blanc pur appelé aussi « petit feu ») se boit en digestif après le déjeuner
  • à 15h, c'est « l’heure du Christ »
  • à 17h, le « ti’pape »
  • et avant de dormir on prend la « partante » ou le « pété-pié » (traduit par « qui coupe les pattes »).

Bien entendu, ce « régime rhum » n'est pas suivi au quotidien, seulement pendant les fêtes locales ou les cérémonies festives. Mais ce sont des traditions et des termes très localisés à connaître surtout si vous êtes invité dans une famille martiniquaise ou si vous logez chez l'habitant.

Comment préparer un ti'punch martiniquais ?

La lenteur est le secret - En effet on prend le temps à la Martinique !

Dans un petit verre, pressez un quart de citron vert et ajoutez une cuillère à café de sucre de canne. Remuez lentement jusqu’à obtenir un sirop brun. Ajoutez ensuite un doigt de rhum, pas plus, ce qui permet de prendre plusieurs verres dans la journée. Le ti'punch est à boire avec modération car l'alcool est bien présent.

  • Le geste du « pressé-lâché ».

On coupe un citron vert en deux, puis en quatre. Le quart de citron est pressé entre les doigts puis lâché dans le verre. Mais attention : on ne pile pas le citron et surtout on ne met jamais de glaçons, pour les puristes, c’est tout simplement un péché !

Où trouver le meilleur rhum ?

Le rhum agricole martiniquais bénéficie d’une Appellation d’Origine Contrôlée (AOC). Les rhums blancs, Pailles et Vieux sont réputés pour être les meilleurs du monde. Ce rhum est produit à partir du jus fermenté de la canne à sucre et se décline en rhum blanc (embouteillé dès la distillation) ou en rhum vieux (il a séjourné au moins trois ans en fût de chêne). Il existe 12 ruhmeries et distilleries en Martinique. Certaines sont même à visiter.

  • La distillerie Dillon : Possède un musée à visiter. Dégustation possible du Rhum Dillon produit à Fort de France.
  • La distillerie Saint James.
  • La distillerie Bally fût fondée en 1923 par Jacques Bally.
  • La distillerie Hardy est située en bord de mer de la commune de Tartane dans le nord de la Martinique.
  • La distillerie La Favorite Fondée en 1842 est une entreprise familiale et indépendante.
  • La distillerie Neisson vous permet de découvir et Déguster de l'un des meilleurs rhum de la Martinique produit au Carbet. Sans oublier la visite du Musée Neisson.
  • La ruhmerie J.M est considéré par les amateurs de ruhm comme un des meilleur rhum vieux de Martinique.
  • La rhumerie Trois-Rivière, dégustation avec visites guidées de la Distillerie et découverte de produits locaux.
  • La distillerie La Mauny produit un rhum blanc agricole à 50°, 55° et 62° depuis 1749 à Rivière Pilote.
  • La Distillerie Dillon
  • La distillerie Simon produit un rhum Agricole en Martinique.
  • La distillerie Depaz existe depuis 1651, la Plantation la Montagne produit les plus belles cannes à sucre de la Martinique.

Il est totalement différent du rhum industriel qui est produit à partir de mélasse, un résidu sirupeux qui vient de la cristallisation du sucre.

Pour la petite histoire...

Une confrérie des « Chevaliers de l'Ordre du Ti-punch » a été initiée en 1995 par Jean-Claude Waver, Gérard Bally (des rhums martiniquais du même nom) et Christian Chalus. Chaque Chevalier possède sa propre timbale en laiton gravé qui représente la dose de rhum que les marins percevaient avant chaque bataille, à la période des corsaires et autres boucaniers...