Villes Guadeloupe - Localités Guadeloupe
Villes Guadeloupe - Localités Guadeloupe
Tout savoir
Infos & Services
Propriétaire Guadeloupe
Locataires Guadeloupe
Photo de Guadeloupe
Photos Guadeloupe

Villes de Guadeloupe

Goyave (Guadeloupe)

Située entre Baie-Mahault et Petit bourg, la commune de Goyave est dans la continuité de Petit-Bourg. Goyave est une commune semi montagneuse très fertile faite d'anciennes exploitations agricoles. Les nombreuses promenades près des rivières sont particulièrement prisées. Goyave tient son nom des nombreux goyaviers qui poussent le long de la principale rivière. Dans les hauteurs, plusieurs traces conduisent les randonneurs vers des sites superbes comme la rivière Moreau, ou le saut de la rivière Bras du Fort. Ancien maire de Goyave, le grand-père du célèbre poète Francis Jammes est enterré au Champ d'Asile, une petite propriété qui lui appartenait. Plus loin, la petite plage tranquille de Sainte Claire.

Voir les locations vacances Goyave

La-Désirade (Guadeloupe)

D'une superficie de 24 km² et constituée de trois agglomérations, la population de Désirade ( les Désiradiens ) s'élève aujourd'hui à environs 2000 personnes. A l'écart des flux touristiques, la Désirade demeure l'île Guadeloupéenne par excellence, car son mode d'existence est resté le plus proche possible de la tradition. Longue de 11 km et large de seulement 2 km, elle culmine à 276 m de haut à Grand-Montagne. La végétation est pauvre, les sols sont maigres et au centre de l'île une barrière montagneuse occupe sa plus grande partie. En 1648 elle fût occupée par la compagnie des îles d'Amérique, et devint par la suite propriété du Seigneur Boisseret. La sécheresse et la dureté de ses sols, firent le pays abandonner toutes cultures. Peu à peu la Désirade finit par devenir une léproserie visitée uniquement par les soeurs de la charité qui portaient assistance aux malheureux.

Voir les locations vacances La-Désirade

Lamentin (Guadeloupe)

Située dans la partie Nord de la Guadeloupe, la Commune du Lamentin dispose de paysages parmi les plus agréables de l’île, tant par leur diversité que par la beauté des sites qui en font un lieu touristique à ne pas manquer. Ne manquez de visiter la Baie de Blachon ou vous pourrez pratiquer des activités touristiques comme la voile, l'aviron, la planche à voile, le canoë-kayak, etc. La station thermale de Ravine Chaude installée à 110 mètres d'altitude à côté d'eaux minérales salines et ferrugineuses à 33° C, ce qui laisse supposer la félicité que procure un bain dans une eau naturellement chaude. La Grande Rivière à Goyave où évoluaient les lamantins dont la ville tire son nom.

Voir les locations vacances Lamentin

Le-Moule (Guadeloupe)

Commune située entre Morne à l'Eau et Saint François. En bord de mer dans laquelle se situe un spot de surf sur ont eu lieu les championnat du monde. Limité au sud par la commune de Saint-François, au nord par Petit-Canal et à l'ouest par Morne-à-l'eau la ville du Moule s'étend en bordure nord du littoral atlantique, à l'Est de la Grande Terre. Son relief et sa climatologie offrent une qualité de vie exceptionnelle, dont bénéficie en priorité, la population, l'agriculture et le tourisme. La variété des paysages, des mangroves où trouvent refuge les oiseaux, aux immenses plages naturelles de sable doré en bordure de lagons ventilés par la douceur des alizés, en passant par la végétation vallonnée de l'arrière pays, bien entretenue par l'agriculture, donnent aux visiteurs le plaisir de partager un environnement de bien être, aux côtés d'une population accueillante et conviviale. Le décor urbain complète le panorama, avec des formes, des couleurs et l'animation permanente d'une ville tropicale, où tous les commerces et les services sont présents. Ne manquez pas de visitez cette commune pour y loger ou pour la visiter

Voir les locations vacances Le-Moule

Les-Saintes (Guadeloupe)

L'archipel des Saintes est peuplé de 3260 individus , constitué de 2 îles : Terre de haut et Terre de bas, et de 7 ilets. Les Saintes se trouvent à une dizaine de km de la Basse-Terre, malgré leur faibles étendue, les Saintes ne manquent pas de reliefs avec pour point culminant le Chameau à 309 m. C'est en 1648 que les premiers colons s'installèrent sur les Saintes, ils y établirent une garnison afin de se défendre contre les caraïbes et les anglais. Dès 1666 l' archipel des Saintes c'est révélé comme un site stratégique très important dans les dures batailles qui opposèrent Français et Anglais dans la conquête Guadeloupéenne. Les Français y installèrent des batteries sur presque tous les mornes (sommets) des îles principales , ce qui les rendit quasiment intouchables. La plus célèbre des batailles Saintoise eût lieu dans le canal qui sépare les Saintes de la Dominique en 1782.

Voir les locations vacances Les-Saintes

Marie-Galante (Guadeloupe)

Découverte au deuxième voyage de Christophe COLOMB en 1493. Les Arawaks étaient les premiers habitants de l'île et l'avaient appelée Aïchi. Ce n'est qu'en 1648 que l'île sera vraiment occupée par les colons Français. En effet, une cinquantaine d'hommes furent installés a Vieux-Fort, ils y cultivèrent le coton, le tabac, le raisin et l'indigo. La cohabitation entre les colons et les Caraïbes fût sanglante, en 1653 suite à un viol collectif perpétré par des colons Martiniquais dans un village de la Dominique, les Caraïbes massacrèrent tous les colons de Vieux-Fort et décorèrent la plage des tètes empalées de leurs victimes. Cette plage porte d'ailleurs le nom sinistre de Plage du Massacre et on comprend pourquoi. Vers la fin du XVIIème Siècle, 1276 colons furent envoyés sur l'île qui connut une période de prospérité économique, ce qui attisa la convoitise des anglais, des espagnols et des hollandais. Finalement, les anglais concentrèrent leurs attaques sur la Guadeloupe et les hollandais se contentèrent de piller l'île de son bétail et de ses esclaves. C'est en 1816 que l'île devint définitivement française. Toutes ces turbulences eurent pour effet de déstabiliser l'économie de l'île, qui ne se redressa qu'à la fin du XVIII ème Siècle. Les cultures autres que la canne à sucre furent abandonnées. Pour clôturer cela, en 1849 de violents incidents ont opposés les anciens esclaves à leurs anciens maîtres.

Voir les locations vacances Marie-Galante

Matouba (Guadeloupe)

Des points de vues spectaculaires. Matouba, agrémenté de la Rivière Rouge qui d'ailleurs nous fait don de son eau qui une fois mise en bouteille s'appellera Matouba eau de source roudelette.

Voir les locations vacances Matouba

Morne-à-L'eau (Guadeloupe)

Ancienne commune sucrière, située en Grande-Terre entre Pointe-à-Pitre et le Moule, Morne-à-l'eau tire aujourd'hui ses ressources de l'élevage et de la culture vivrière. Une des rares commune hébergeant les " Blancs Matignons ", individus Guadeloupéens de race blanche qui n'ont guère évolué depuis la révolution, pittoresque, ne pas trop les importuner, ils ne sont pas tous de bonne composition.

Voir les locations vacances Morne-à-L'eau

Petit-Bourg (Guadeloupe)

D'abord appelé Petit-Cul-de-Sac, le nom se raccourcit en Petit-Bourg au 19è siècle: la commune devient alors une halte entre Basse-Terre et Point-à-Pitre. D'abord appelé Petit-Cul-de-Sac, le nom se raccourcit en Petit-Bourg au 19è siècle: la commune devient alors une halte entre Basse-Terre et Point-à-Pitre. Cette commune offre un tourisme vert étendu : de nombreuses excursions avec le Sentier de Victor Hugues, la découverte du Parc National, le Saut de le Lézarde, les rivières- elles portent des noms évocateurs(Onze Heures, Sarcelles, Moustique...).

Voir les locations vacances Petit-Bourg

Petit-Canal (Guadeloupe)

Petite commune paisible, restée à l'équart de l'animation Guadeloupéenne. Terre relativement aride, son port de pêche est pittoresque, sa petite église dont l'unique intérêt réside en sa porte. La commune regroupe de nombreuses anses et baies, bordées de magnifiques plages. Elle tire son nom d'un petit bras d'eau qui se jette dans la mer. C'est à Petit-canal que c'est établit une forêt d'éoliennes, qui fournissent écologiquement de l'électricité.

Voir les locations vacances Petit-Canal


Résultats 11 - 20 sur un total de 31
voir   communes

Particulier à particulier
Billet d'avion
Air France assure des vols quotidiens vers Fort-de-France, Pointe-à-Pitre et Saint-Martin.
Corsair des vols départ de Paris, le lundi départ de Nantes et le mercredi départ de Toulouse vers la Martinique. Corsair assure aussi des liaisons sur la Guadeloupe, la Guyane et les iles voisines.
Air Caraibes Vols quotidiens au départ de Paris vers la Martinique et la Guadeloupe.
D’autres compagnies desservent les Antilles françaises. KLM (escale à Amsterdam) pour Saint-Martin.
Pour Saint-Martin. Il existe de nombreux vols charters au départ de Paris et de la province.

Temps de vol : 8h30
LOCATIONS AUTO Location voitures Guadeloupe
BILLETS AVION Billets d'avion Guadeloupe
ASSURANCES Assurance hébergement vacances
NOUS SUIVRE
FaceBook Pinterest Googleplus Chroniques Guadeloupe Twitter